En France, les bâtiments participent pour 43% à l’énergie consommée et contribuent pour 22% à l’émission de gaz à effet de serre. Les pouvoirs publics, relayés par le Grenelle Environnement, se sont fixé un objectif ambitieux pour le secteur du bâtiment : diviser par 4 la consommation énergétique totale du parc résidentiel d’ici 2050 (tous bâtiments confondus, particuliers, entreprises et collectivités).

Pour y parvenir, des réglementations thermiques dans le neuf et l’existant ont été créées ou renforcées ces dernières années. Le Grenelle Environnement a permis l’amélioration de certains dispositifs, comme le Diagnostic de Performance Energétique. Enfin, des incitations financières (crédit d’impôt, etc.) peuvent vous aider à réaliser des travaux pour améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

Pour en savoir plus sur les dispositifs et équipements permettant de rendre votre logement plus économe en énergie et obtenir des conseils sur les travaux ou les gestes simples à réaliser, les spécialistes des Espaces INFO->ENERGIE sont à votre disposition, gratuitement et dans toute la France.

Des mesures pour agir

Au quotidien : du confort sans gaspiller l’énergie

  • Surveillez vos radiateurs. 19 °C dans les pièces à vivre, 16 °C à 17 °C dans les chambres, c’est bon pour la santé, le porte-monnaie et l’environnement. Passer de 20 °C à 19 °C, c’est peut-être un pull en plus, mais c’est surtout 7 % de consommation en moins.
  • Equipez-vous de robinets thermostatiques. Pour que vos radiateurs consomment moins d’énergie sans les changer, équipez-les d’un robinet thermostatique qui va les maintenir à la température choisie, compte tenu du type d’occupation de la pièce (chambre ou séjour) et des apports gratuits de chaleur (exposition sud …).
  • Régulez et programmez votre chauffage. Un chauffage intelligent qui vous fasse faire des économies ? C’est possible : vous consommerez jusqu’à 10 % de moins avec un système de régulation (qui commande le chauffage en fonction d’une température choisie) et moins encore avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide).
  • Entretenez votre chaudière. C’est nécessaire pour votre sécurité, pour la santé de votre chaudière (moins de risques de panne, longévité accrue du matériel) et celle de vos finances (une chaudière régulièrement entretenue : 8 à 12 % d’énergie consommée en moins). Et c’est obligatoire tous les ans.
  • Optez pour une chaudière performante. Votre chaudière a 20 ans ? Il serait préférable d’en changer ! Vous économiserez au moins 15 % de votre consommation, et jusqu’à 30 ou 40 % en optant pour un modèle basse température ou à condensation. En plus, votre installation polluera moins et produira moins de gaz à effet de serre : en France, le remplacement de toutes les chaudières qui ont plus de 20 ans économiserait le rejet de plus de 7 millions de tonnes de CO2.
  • Réglez la température de votre eau chaude. 55 à 60 °C pour l’eau chaude sanitaire, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes, et cela permet d’éviter l’entartrage du chauffe-eau.).