Les passoires énergétiques peuvent vite devenir un vrai problème pour les ménages et générer des dépenses conséquentes. Si vous souhaitez faire des économies d’énergie, certains travaux sont indispensables.

Une bonne isolation des combles

Grâce à une bonne rénovation des combles, vous pourrez éviter jusqu’à 30% de déperditions de chaleur dans votre maison. L’air chaud est moins dense que l’air froid en raison d’un nombre de molécules d’air plus faible à volume égal. L’air chaud s’échappe par la toiture en raison d’un phénomène appelée convection thermique qui pousse la chaleur à s’élever bien plus facilement que l’air froid.

Il existe plusieurs façons d’isoler les combles en fonction de la configuration des lieux. Dans le cadre de l’isolation des combles perdus, les artisans procèdent le plus souvent à la méthode du soufflage qui peut être réalisée en quelques heures en répandant des flocons d’isolant dans la pièce à l’aide d’une machine. Cette technique est aussi la moins onéreuse de toutes. Vous pouvez en savoir plus sur des sites comme renovetmoi.fr.

Si vous souhaitez procéder à une isolation des combles aménagés pour créer une nouvelle pièce sous les toits, les travaux sont un peu plus chers et nécessitent souvent une isolation double couche (par l’intérieur) ou un sarking. Cette dernière méthode nécessite toutefois de déposer entièrement la couverture de toit.

L’isolation des parois opaques

Après l’aménagement des combles, vous pouvez perfectionner la performance thermique de votre maison en effectuant une isolation des parois opaques et vitrées. Les parois opaques comptent les murs et le plancher de votre maison et les parois vitrées sont les fenêtres et parfois la porte d’entrée de votre logement.

L’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou l’extérieur. A l’intérieur, elle est moins coûteuse mais a l’inconvénient de faire perdre un peu de surface habitable et est peu adaptée si vous souhaitez conserver le charme de votre intérieur. Une isolation par l’extérieur peut être réalisée si vous effectuez un ravalement de façade dans le même temps. Pour l’isolation du plancher, un artisan passera le plus souvent par le sous-sol pour y placer l’isolant. Si cette technique est impossible à mettre en oeuvre, il réalisera les travaux directement sur le plancher. Là encore, vous pouvez perdre un peu de surface habitable.

Pour les parois vitrées, il est indispensable de disposer de fenêtres à double ou triple vitrage. Le double vitrage est un standard dans la construction neuve et vous obtiendrez donc les mêmes performances thermiques dans votre maison. Le triple vitrage n’est à envisager qu’en cas de conditions météorologiques extrêmes dans votre région ou si vous vivez dans une zone extrêmement bruyante.

Finaliser l’isolation de la maison

Après la rénovation des combles et du reste de la maison, vous pouvez finaliser les travaux pour éviter au maximum les pertes de chaleur. Le calorifugeage est une opération peu connue qui consiste à isoler tous les tuyaux d’eau chaude sanitaire pour empêcher les déperditions, notamment quand ils passent des pièces qui ne sont que très peu chauffées. Le calorifugeage permet d’éviter jusqu’à 10°C de perte de chaleur dans les tuyaux et vous fait économiser de l’eau sur le long terme.

Si vous souhaitez maximiser les économies d’énergie, vous pouvez aussi investir dans de nouveaux équipements de chauffage. Le changement de votre chaudière pour un modèle plus récent et plus performant peut être pris en charge par certaines aides financières. Si vous le pouvez, changez aussi vos radiateurs et optez pour des modèles à inertie (si vous chauffez à l’électrique) ou disposant d’un robinet thermostatique (pour un chauffage au gaz naturel).

Les modèles connectés sont aussi une bonne solution pour économiser de l’énergie. Vous maîtrisez votre consommation à distance et pouvez réguler la température à l’intérieur de vos pièces tout au long de la journée.