Principe

L’achat d’un logement ou la construction d’une maison nécessite l’établissement par les acquéreurs d’un plan de financement. Au coût du logement, il faut ajouter un certain nombre de frais annexes.

Frais annexes au coût du logement

Il s’agit notamment:

  • Des frais de négociation (en cas de recours à un agent immobilier par exemple),
  • Des frais de notaire,
  • Des frais liés à l’emprunt (par exemples : frais de dossier, frais d’hypothèque),
  • Des charges de copropriété,
  • Les travaux de réparation ou d’amélioration nécessaires avant votre entrée dans les lieux,
  • Des frais liés au déménagement,
  • Les impôts locaux : la taxe d’habitation et la taxe foncière,
  • Les frais de fonctionnement (chauffage, entretien du logement).

Taux d’effort mensuel maximum

L’endettement mensuel ne doit pas excéder 30% de des revenus en tenant compte des revenus résiduels après déduction des charges de prêts immobiliers. Il est préférable de ne pas prendre en compte dans les revenus les prestations familiales lesquelles ne sont que provisoires.

Taux d’effort mensuel

Si l’acquéreur bénéficie de l’aide personnalisée au logement (APL) ou de l’allocation au logement (AL), il peut déduire le montant à percevoir de ses mensualités de prêts immobiliers.

S’adresser à la caisse d’allocations familiales (CAF) ou à la caisse de mutualité sociale agricole (MSA) pour connaître les conditions d’obtention de ces aides et le montant qui peut être versé.

Pour toute information, s’adresser :

À une association de consommateurs,

À une banque ou à un établissement financier,

Au centre technique régional de la consommation (CTRC).