Pour tous les logements dont l’installation électrique date de plus de 15 ans, un certificat de conformité électrique sera obligatoire à partir du 1er janvier 2009.

Encore un ! Six diagnostics étaient déjà à la charge des propriétaires vendeurs d’un bien, à savoir le diagnostic amiante, le diagnostic plomb, le diagnostic superficie Carrez, le diagnostic DPE, l’état des risques naturels et technologiques et le diagnostic gaz. Le vendeur d’un logement devra fournir en plus un diagnostic électrique de son installation intérieure si celle-ci date de plus de 15 ans. L’objectif est de rendre l’information plus transparente pour les acquéreurs qui sont souvent réticents à acheter de l’immobilier ancien, et ainsi stimuler le marché, explique Isabelle Couettoux du Tertre, directeur adjoint de l’ANIL (Agence nationale d’information sur le logement). Ces diagnostics permettent à l’acheteur d’acquérir un bien immobilier ancien en toute confiance. Quant au vendeur, ce diagnostic d’information lui permet de se prémunir des défauts éventuels. D’une durée de validité de 3 ans, le diagnostic immobilier électrique visera également à s’assurer de la présence de plusieurs dispositifs de sécurité qui devront être clairement mentionnés.

De 300 à  700 euros pour un F3

Ce diagnostic électrique, ou encore certificat de conformité électrique, devant être joint à  toute nouvelle promesse ou acte de vente, sera établi par un professionnel. Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier pour se former et obtenir une certification. Depuis le 1er novembre 2007, les diagnostiqueurs sont soumis à des critères : ils doivent disposer d’une assurance professionnelle, et être indépendant par rapport à la transaction. Vous pouvez découvrir la liste des professionnels qui ont obtenu une certification sur le site du Ministère du logement. Le coût d’un diagnostic complet varie beaucoup selon les prestataires. Il coůte entre 300 et 700 euros pour un appartement de type F3. Pour une maison de 5 ou 6 pičces, il faut compter entre 500 et 1000 euros. Prenez soin de choisir votre prestataire, conseille Isabelle Couettoux du Tertre. Veillez à prendre un prestataire certifié qui se rend directement au domicile pour réaliser un devis. Les expertises en ligne sont souvent loin de la réalité.

Pour plus d’actualité immobilière, nous vous proposons de vous rendre sur le site www.actualite-immobilier.fr.

Source : Figaro